Woonam Bang

Woonam Bang Étudiant - Bac+2
Dans Sciences Economiques et Sociales | Niveau Terminale

cout du travail

Quels sont les enjeux du coût du travail?

Le coût du travail et les charges sociales sont au cœur du débat sur les créations d'emplois. Les enjeux sont donc importants dans cette relation de causalité entre les dépenses liées au cout de la main d'oeuvre et l'attractivité d'une région, d'un pays, auprès d'investisseur et de grands groupes susceptibles de s'y implanter.

Inscrivez-vous gratuitement pour voir la réponse

Vous ne comprenez pas une notion de cours ? Vous n'arrivez pas à faire un exercice ?
Vous avez besoin d'aide pour un exposé ou un devoir ?

Sur Beebac des milliers d'étudiants, d'enseignants et de professionnels sont prêts à vous aider.
Vous avez une question ? Inscrivez-vous et Posez la ?


Se connecter avec

Créer un compte avec votre adresse email

En cliquant sur "Valider", ci-dessous, vous acceptez les Conditions générales d'utilisation de Beebac.






7 réponses
Trier les réponses par :
Elise Delmont
Ha ha! Les révisions approchent on dirait... :) Voila ce que je sais (enfin me souviens) de mes cours sur le coût du travail:

Les enjeux du cout du travail sont relatifs aux charges sociales, et déterminent, pour une grande part la politique de création d'emploi des entreprises
Selon les auteurs néoclassiques, un cout du travail élevé est néfaste à l'embauche.
Dans leur optique, il n'est intéressant d'embaucher, que si la productivité marginale est supérieure au cout marginal d'un salarié. Dans des conditions de fort cout du travail, les employeurs sont donc plus enclin à licencier, à délocaliser ou à capitaliser, au détriment de l'embauche. Et cela touche en premier lieu les employés les moins qualifiés, qui ont la productivité marginale la plus faible, alors que leur cout de travail est élevé en raisons des charges sociales et du salaire minimum
Toutefois cette vision des choses doit être nuancée. Il n y'a pas de relations de cause à effets entre les couts salariaux et les taux de chômages. Et on ne peut pas remettre en question les charges sociales à moins de trouver un autre moyen de financer la protection sociale. Pour le SMIC, l'abaisser ou voire même le supprimer, toucherait gravement la consommation.
Devant ce problème les entreprises cherchent de plus en plus à adapter leur production en rendant flexible les couts salariaux fixes, via l'embauche en CDD ou celle d'intérimaires.
Woonam Bang
Euh ah oui...du coup je suis un peu perdu là. Donc selon toi la vraie question c'est de savoir si le cout du travail va augmenter ou baisser? Mais les deux peuvent se produire non? Le cout peut baisser dans les pays industrialisés et augmenter dans les pays émergents...
Romain Angeli
Romain Angeli
Étudiant - Bac+3
Bonsoir,

Dans un contexte de mondialisation, la question du coût du travail est de plus en plus cruciale. La concurrence est de plus en plus forte, y compris pour les services. La tendance est donc à la comparaison des coûts du travail. Très inégaux, ces coûts du travail vont probablement avoir tendance à se rapprocher, même si ce n'est pas dans un avenir proche.
Elise Delmont
Oui effectivement ta question est pertinente. En effet la globalisation des échanges, la délocalisation de nombreuses productions vers des pays où le cout du travail est moins élevé , va forcément avoir un impact sur la moyenne mondiale du cout du travail. La grande question est de savoir si cela va augmenter le cout du travail, ou au contraire, le faire baisser. En gros, les standarts occidentaux en matière de protection sociale (et donc de cotisations sociales patronales en particulier) vont-ils faire florès dans les pays émergents, ou au contraire vont-ils être revus à la baisse afin de préserver la compétitivité des pays industrialisés, où la question du chômage reste et demeure primordiale?...
Woonam Bang
Ok Elise merci pour cette réponse.
Certains disent que grâce (ou à cause de) la mondialisation les inégalités du coût de travail dans le monde vont disparaitre dans le long terme. Vu que tu m'as l'air plutôt calée en éco, j'aimerai savoir si tu es d'accord avec cette vision des choses.
Benjamin Becker
Je suis votre petite conversation, et je me permets de d'intervenir...
Pour moi, je crois plutôt que les populations actives des pays industrialisés ne voudront pas renoncer à une partie de leur protection sociale en remettant en cause les cotises patronales, sous prétexte de protéger leur compétitivité. En plus il faut voir que les salaires n'ont pratiquement pas augmenté depuis de nombreuses années...Les travailleurs ne voudront pas être perdants sur les deux tableaux. De plus, les situations professionnelles sont de plus en plus précaires.
Romain Angeli
Romain Angeli
Étudiant - Bac+3
Je rappelle à toutes fins utiles la définition du coût du travail en éco : C'est l'ensemble des dépenses de l'entreprise liées à l'utilisation de la main d'oeuvre. Le coût du travail comprend donc les salaires bruts versés aux salariés et l'ensemble des cotisations sociales versées par l'employeur (charges sociales).