Eric Lacomblez

etudes fianncement inge

Je m'interroge pour les études de mon fils : souhaite une école ingé informatique.

Mais il voudrait un côté créatif, et même jeux vidéo (2nde cette année, (1ere S a priori ensuite).

Les écoles post bac nous tentent plus pour raisons de tempérament du gamin, mais ça coince au niveau financier. (hébergement et annuités de folies).
Passer par un DUT ne m'emballe pas : je préfèrerais qu'il reste sur des rails jusqu'au bout des 5 ans.
On cherche donc des idées, des feed back, des suggestions.

Merci

Inscrivez-vous gratuitement pour voir la réponse

Vous ne comprenez pas une notion de cours ? Vous n'arrivez pas à faire un exercice ?
Vous avez besoin d'aide pour un exposé ou un devoir ?

Sur Beebac des milliers d'étudiants, d'enseignants et de professionnels sont prêts à vous aider.
Vous avez une question ? Inscrivez-vous et Posez la ?


Se connecter avec

Créer un compte avec votre adresse email

En cliquant sur "Valider", ci-dessous, vous acceptez les Conditions générales d'utilisation de Beebac.






5 réponses
Trier les réponses par :
Brice Gaillard
Brice Gaillard
Professionnel - Directeur technique

Bonjour,

Je suis un ancien étudiant d'EPITECH, une école d'ingénieur informatique en 5 ans. Je suis très content d'avoir fait cette école car je n'étais pas un élève très assidu au lycée (les cours m'ennuyaient beaucoup) et la pédagogie accès sur la pratique d'EPITECH était exactement ce qu'il me fallait. (Ceux qui m'ont connu avant mes études s'étonnent même de me voir travailler autant) Le prix de l'école est élevé (cependant pas plus qu'une autre école privée) mais il est possible de travailler en alternance des la 3éme année et les salaires en sortie sont très élevés. 

Votre fils ne risque pas d'avoir du mal à trouver du travail en sortant de ses études car il y a plus d'entreprises qui cherchent à recruter des informaticiens que d'informaticiens sur le marché et dans les écoles

Je suis le directeur technique de Beebac. C'est moi qui recrute et encadre les informaticiens dans notre société et s'il est vrai qu'une formation dans une écoles privées représente un coup non négligeable, les informaticiens qui sortent de DUT ou de l'université que j'ai pu auditionner sont moins bien formés et les salaires que nous leurs proposons moins élevés. Cela étant dit l'informatique est d'abord un métier de passionnés et la vrai valeur d'un candidat repose autant sur ce qu'il a fait dans le cadre de ses études que sur ce qu'il a pu faire en dehors (projet personnels,  travail en alternances, stages, etc...)

J'espère que mon retour d'expérience vous sera utile
Aurélien Maury
Aurélien Maury
Professionnel
Bonjour,

je vais tenter de vous apporter éclairage sur votre question en vous décrivant mon parcours et les conclusions que j'en tire. 

L'histoire :

J'ai eu, comme votre fils, très tôt, envie de m'orienter vers les métiers de l'informatique. J'ai voulu intégrer Epitech et pour des raisons financières je me suis rabattu sur un DUT Génie Logiciel. En sortant de là, j'ai finalement intégrer Epitech en 3ème année, mais le fait d'arriver en milieu de cursus n'aide pas à s'intégrer et la différence entre une 3ème année d'Epitech, en pleine ébullition d'apprentissage, et une sortie de DUT, prêt pour le marché du travail, m'on finalement poussé à changer d'école. J'ai passé un bac + 4 en alternance pour finaliser ma formation. 5 ans après, je suis consultant Java dans une SSII où je m'épanoui à apprendre de mes collègues, je rencontre mes pairs dans des conférences, des évènements de développeurs et la vie est belle.

Les commentaires :

Premièrement, il est tout à fait sain et normal que votre fils ait envie de développer des jeux. Pratiquement tous les développeurs ont eu ce rêve, certains le vivent. Il faut juste lui rappeler que développer des jeux est un travail d'équipe. Il faut des experts en modélisation 3D, d'autres en animation, d'autres en code, éventuellement en problématique réseau. Viser trop grand, trop tot est un échec assuré qui peut être frustrant. Commencer petit.

De mon point de vue, le marché est tellement saturé d'offres en développement, quel que soit son cursus il n'aura aucun mal à trouver un poste (ni à en changer). Dans le milieu on est de plus en plus jugé sur ce qu'on a fait et ses connaissances que sur ses diplômes. Le moment venu, ce sera à lui de trier les meilleurs opportunités.

Je reviens sur votre terme de "pisseur de code" qui me semble très caricatural et, avec tout le respect que je vous porte, très condescendant (peut être par méconnaissance). Il y a de nombreuses choses à réaliser en faisant carrière (oui, oui, carrière) dans le développement. La voie royale de devenir chef de projet après 2 ans de développement, grâce à ses diplômes est, à mon sens, un miroir aux alouettes.

S'il veut s'orienter vers du créatif dans les jeux, je n'ai pas de conseil avisés, je n'y connais rien. S'il s'intéresse au développement logiciel, je lui conseillerai de s'y mettre tout de suite. La valeur n'attend pas le nombre des années et la formation autodidacte est très importante pour durer et évoluer dans ce milieu. Les ressources abondent sur le net.

1 - Passer de l'autre côté du miroir : installer, manipuler et maitriser Linux

2 - Coder : scripts shell (c'est toujours un plus), perl, ruby, Java, groovy, Scala, le choix est large dans les langages. S'il aime les jeux, coder des jeux simple en ligne de commande est un bon point de départ (mastermind, puissance 4, etc).

3 - Communiquer : les communautés de dév sont nombreuses, peuvent lui fournir une bonne occasion de perfectionner son anglais et beaucoup de conseil et d'aide.

Mais il pourrait peut être s'inscrire sur ce site et venir participer au débat. Je me ferai une joie de répondre à ses questions pour l'aider à s'orienter.
Brice Gaillard
Brice Gaillard
Professionnel - Directeur technique
Concernant le financement des études, il y a bien sûre les prêts étudiants mais votre fils peut bénéficier d'allocations, de prêts à taux zero et d'autres aides (villes, régions, etc...). Je pense que le plus simple est d'identifier les écoles qui vous intéressent et leurs demander directement. C'est une question qu'on leurs posent souvent, je suis certain qu'ils pourront vous donner de bon conseils.
Eric Lacomblez
Merci Brice.

Nous vous avions croisé sur un salon il y a 1 an ou deux.

Depuis nous avons rencontré pas d'écoles, principalement au salon de l'étudiant de cette année.

Epitech parait un peu trop décalée pour mon fils qui reste à ce jour relativement très scolaire, ce qui va poser qq soucis pour la suite vers le bac je crois. Chez Ionis, Epita paraissait plus adaptée à son tempérament. (mais il n'a que 15 ans 1/2).

De plus il 'veut' faire du jeux vidéo, il aurait voulu faire de A à Z, ce qui n'est pas en soit une piste/ soit il va rester pisseur de code toute sa vie, et je ne pense pas que ca le branche + que ça, soit il s'oriente vers game designer et..bon..; ca ne parait pas être une voie prometteuse vu que les grands du secteurs n'ont pas de besoin réels à ce niveau. Beaucoup de petites mains et très peu de postes à large spectre dans cette industrie.
Donc je préfèrerais qu'il reste un peu généraliste avec qq spécialités à travailler durant ces 5 ans pour sortir plus sereinement (?)

Se pose un immense pb pour nous qui résidons au S.O. de paris à une quarantaine de km.

Toutes les écoles idf du groupe Ionis  ne pourraient être plus mal situées pour nous et  se trouvent plus loin en  temps que n'importe quoi d'autre (environ 4H A/R en transports, totalement impossible). Nous n'avons pas les moyens de financer l'école et encore moins un hébergement.

Les prêts ?
simple vue de l'esprit.
il faut pour 5 ans, environ 35K€ pour ces écoles.

en R.U on me parle de 500€/mois soit 6000€ /an (!!)  (et avoir une chambre moins chère en citée U sera probablement impossible aussi)
donc 6000x5ans = 30K€ + 35K€ = 70K€ pour cette scolarité. (et je ne parle même pas de séjour international totalement hors d'atteinte).

Qui peut se le permettre ? Les 2 1eres années ne peuvent en aucun cas se voir financer par d'éventuelles rémunérations de l'étudiant. La 3eme années peut éventuellement apporter un peu d'argent de poche. Seules si j'ai bien compris les 2 dernières sont  potentiellement auto financables. Certaines écoles sont aussi en alternance, ce qui serait le mieux, mais il n'y en a pas avec la coloration créative envisagée (?)

les prêts étudiants ne sont vraiment pas adaptés il ne s'agit que de prêt conso avec une franchise de 5 ans AU PLUS, et il faut rembourser par conséquent,  que l'étudiant soit sorti, avec un job ou pas.

Pour la plupart des banques 35Ke est une limite haute extrême de somme empruntable, et  qui se traduit par des mensualités entre 800 et 900€/mois !. ubuesque.

J'ai été cadre, relativement bien payé mais depuis 10 ans j'ai du devenir  indépendant( (précisément parce que je n'ai pas de Bac + 5), et mon épouse est confinée en interim (même s'il s'agit de mission longues , voire permanentes.... réalité du travail aujourd'hui). Nous ne sommes donc plus "citoyens Français" à part entière puisque du fait de ces statuts,  emprunter est quasiment impossible et nous devons être caution obligatoirement.

La mixité sociale n'est que pure spéculation car les aides sont sans le moindre rapport avec la réalité des tarifs pratiqués et de toute façon nous n'y avons pas droit puisque nous sommes 'riches'. Il faut à peine un smic et/ou être mono parent pour avoir une bourse.
La seule aide est l'inscription gratuite....dans les établissements public (fac par conséquent).

Il est évident que middle class 'déclassée' ne rentre dans aucune case. Soit il faut tenter des sortir avec des résultats scolaires en béton du'une citée du 93, soit il faut avoir des parents qui payent. entre les deux.. mystère.

Je suis ouvert à toute piste si je me trompe sur ces points.

Il reste 2 ans - ou 3 ;° ) pour mettre au point la statégie.

Cordialement


Pierre GAY
Bonjour,
Si vous suivez les grille de salaire des apprentis, votre fils gagnera plus de 67 000€ en 5ans du DUT en alternance jusqu'à sa sortie d'école d'ingé en suivant le salaire minimum légal des apprentis.