Maxime P

Maxime P Étudiant(e) - Bac+3
Dans E-markeking | Niveau Bac+2

internet e-commerce commerce enseignement supérieur

Quelle est la meilleure chose à faire, vaut-il mieux faire une négociation en ligne ou opter plutôt pour les rencontres face à face?

Inscrivez-vous gratuitement pour voir la réponse

Vous ne comprenez pas une notion de cours ? Vous n'arrivez pas à faire un exercice ?
Vous avez besoin d'aide pour un exposé ou un devoir ?

Sur Beebac des milliers d'étudiants, d'enseignants et de professionnels sont prêts à vous aider.
Vous avez une question ? Inscrivez-vous et Posez la ?


Se connecter avec

Créer un compte avec votre adresse email

En cliquant sur "Valider", ci-dessous, vous acceptez les Conditions générales d'utilisation de Beebac.






2 réponses
Trier les réponses par :
Serge Gnante
Je dirais les deux sont nécessaire, mais Jusqu'à ce que le commerce électronique se soit pleinement intégré à l'économie mondiale et que la gestion soit tout à fait adaptée à cette nouvelle manière de négocier,
tous les négociateurs devraient combiner rapports directs et en ligne.

Lorsqu'il s'agit de négociations, la plupart des cadres préfèrent encore l'interaction directe, surtout quand le montant de l'accord la justifie. Lors de contacts avec des cultures tournées vers les rapports personnels, il faut limiter les communications en ligne à l'échange de renseignements de second plan et discuter des points principaux face à face.
05 Janvier 2011
Johana Lohan
Le rapport de confiance est difficile à établir et à maintenir uniquement par internet, surtout si l'une des parties ne s'intéresse qu'au prix. La pression de la concurrence peut amener acheteurs et vendeurs à limiter leurs échanges à des offres et des contre-offres axées uniquement sur le prix. Envoyer des ultimatums tels que «ceci est mon dernier prix» ou avoir des agissements en fonction de la concurrence tend alors à prendre le pas sur les négociations. Bien que l'établissement du prix reste une priorité lors de toute négociation commerciale, ce sont en fin de compte la capacité de produire la qualité et la quantité requises dans un délai de livraison respecté et la bonne réputation de l'entreprise qui influencent la décision finale. C'est pourquoi chaque partie devrait examiner en détail ce qui est nécessaire et élaborer des propositions fondées qui supportent la pression de la concurrence et mènent au renouvellement des commandes à long terme.
05 Janvier 2011