Apollo16 NASA

Apollo16 NASA Lycéen - Première
Dans Histoire

histoire collège

Bonjour je dois faire un controle lundi 24 sur la place de l'Eglise en Occident (XI - XVème s.) Je ne conprent rien vous pouvez m'aider ???

Inscrivez-vous gratuitement pour voir la réponse

Vous ne comprenez pas une notion de cours ? Vous n'arrivez pas à faire un exercice ?
Vous avez besoin d'aide pour un exposé ou un devoir ?

Sur Beebac des milliers d'étudiants, d'enseignants et de professionnels sont prêts à vous aider.
Vous avez une question ? Inscrivez-vous et Posez la ?


Se connecter avec

Créer un compte avec votre adresse email

En cliquant sur "Valider", ci-dessous, vous acceptez les Conditions générales d'utilisation de Beebac.






2 réponses
Trier les réponses par :
Raphi Raf
Raphi Raf
Étudiant - Bac+2
Salut Andrea,

Je remarque que je te réponds un peu tard!...

Tant pis. Pour ce qui est de l'histoire de l'église en Occident entre le XIe et XVe siècle, on peut à mon avis diviser cette période en deux grandes parties:

-1) Essor de l'église catholique romaine suite à la rupture entre l'église d'occident (catholique qui siège à Rome) et l'église d'orient (orthodoxe) en 1054 (schisme).

-2) Crise de l'église à partir du XIVe siècle (Grand Schisme d'Occident) et naissance de courants réformateurs (Jan Huss).



1) Dans cette première partie:

-Rappeler la séparation entre l'église d'Occident et d'Orient.
-Affirmation de la primauté de l'évêque de Rome, le Pape, successeur de St Pierre.
-Essor des grands monastères et des ordres réguliers (moines) par exemple à Cluny.
-Confrontation avec l'Islam: les Croisades (1099 prise de Jéruslem).
-XIIIe siècle naissance des odres mendiants (St François d'Assises)

Entre les deux parties faire le lien logique entre la naissance des ordres mendiants, qui se prônent la pauvreté dans leurs rangs, et donc remettent en cause l'opulence de plus en plus scandaleuse de certains prélats de l'église, et la naissance des mouvements réformateurs qui aboutiront au XVIe siècle à la grande Réforme de Luther et Calvin au XVIe. Bref l'église romaine entre en crise.

2) Dans cette seconde partie:

-Dès le XIIIe des mouvements religieux stigmatisent la richesse de l'église alors q'une immense majorité de la population vit dans une grande pauvreté. Ces mouvements sont rapidement déclaré hérétiques (par exemple le catharisme) mise en place de l'inquisition.
-Conflits entre Guelfes (partisans du pape) et Gibelins (partisans de l'empereur (saint empire romain germanique)) à Rome.
-Les Papes d'Avignon. Influence française sur la papauté (Philippe le Bel).
-Grand Schisme (40 ans durant lesquels il y eut deux papes).
-Au XIVe, l'Occident est touché par une famine sans précédent ainsi que par la peste. Certaine régions d'Europe occidentale perdent jusqu'à 70% de leur population. Ces catastrophes sont vécues comme des punitions divines contre la chrétienté et le haut clergé qui vivent dans le péché (remise en cause des richesses de l'église). Apparition d'une volonté de réforme dans le bas clergé.


Voila j'espère que ça te sera utile!
@+
24 Janvier 2011
Sarah Faran
Sarah Faran
Étudiante - Bac+2
Bonjour,

Voici les principaux points à connaitre sur la place de l'église en Occident au Moyen-Âge:

• En Occident, l’Église rythme le quotidien des hommes qui ont le sentiment d’appartenir à une même communauté : la chrétienté. Les prêtres et les évêques sont les intermédiaires entre les hommes et Dieu. Dans des églises, ils célèbrent la messe, administrent les sacrements et reçoivent la confession des fidèles.

• Les chrétiens redoutent le Jugement dernier qui, après leur mort, conduira leur âme en Enfer ou au Paradis. Pour obtenir le Salut de Dieu, ils prient et honorent les saints lors de pèlerinages.

• L’Église contrôle les pratiques et les croyances. Elle pourchasse violemment les hérétiques.

• Au XIe siècle, l’Église est riche : la plupart des dignitaires religieux (évêques, abbés…) sont des seigneurs, détenteurs de vastes domaines. Ils deviennent un rouage essentiel du système féodal.

• L’Église utilise aussi ses richesses pour aider les pauvres et les malades. Dans le même temps, elle condamne les violences commises par les chevaliers. Au XIe siècle, elle instaure la paix de Dieu et la trêve de Dieu.

• Dans la France du Moyen Âge, les ecclésiastiques ont aussi le monopole du savoir.

• Aux alentours de l’an mille, de nouveaux ordres monastiques se développent : de nombreux fidèles choisissent de vivre isolés dans des monastères ou des abbayes sous l’autorité d’un abbé.

• Au XIIe siècle, l’Église connaît une crise profonde. Beaucoup critiquent le luxe de certains ordres monastiques et les dérives du clergé. À la fin du XIIe siècle, Bernard de Clairvaux fonde l’ordre de Cîteaux qui rétablit un idéal de stricte pauvreté.

• Au XIIIe siècle, cet idéal gagne les villes où de nouveaux ordres religieux sont fondés par Saint François d’Assise et par Saint Dominique. Ils réaffirment la parole de l’Évangile, et prêchent dans les villes. Vivant de mendicité, ils sont appelés « ordres mendiants ».

• Dès le Xe siècle, le renouveau religieux s’accompagne d’un renouveau architectural : l’Occident se couvre d’églises. Un art nouveau, dit « roman », inspiré des techniques romaines et enrichi d’apports « orientaux », se développe : de nouvelles églises, en forme de croix latine, apparaissent.

• Dès le XIIe siècle, l’architecture évolue du style, dit « roman », au style dit « gothique ». L’utilisation des croisées d’ogives permet d’alléger et de surélever les églises qui deviennent plus vastes. D’immenses cathédrales, richement décorées, envahissent les villes.
24 Janvier 2011

Partager cette question